Evelyne Menard | Créez votre badge

KARUJET 2010

KARUJET 2010 / PETIT BOURG - GUADELOUPE

 

Grand événement sportif du 24 au 28 Mars 2010, 13ième édition de la course JET-SKI.

 

Des pilotes viennent du monde entier s'affronter, avec des catégories pro et amateurs sur plusieurs étapes :

mercredi 24 mars = à Petit Bourg, contrôle technique des machines sur la plage de Viard

jeudi 25 mars = 1ière étape entre le Gosier et les Saintes 150 km

vendredi 26 mars = 2 et 3 ième étape entre Petit Bourg à Pointes Noire 73,5 km

et de Pointe Noire à la plage de Viard 73,5 km

Samedi 27 mars = 4 et 5 ième étape entre la plage de Viard à Saint François 56 km

et de Saint François à la plage de Viard 56 km

Dimanche 28 mars = plage de Viard, vers St Félix retour plage de Viard 125 km

Vraiment un beau spectacle sur l'eau, je me suis régalée à prendre des photos. Je vous fais partager ces instants magiques de ces machines qui font un corps à corps avec leurs pilotes

 

D'autres  photos vous attendent dans l'album GUADELOUPE CULTURELLE et également sur le site de WISTID PRODUCTION Code KARUJET http://www.wistidproduction.com/wistid-perso

Sinon tous les renseignements sur le site : http://www.karujet.com/2010/#/accueil/

PATRICK GOUNOUMAN : Vainqueur du KARUJET 2010 Catégorie AMATEUR (n° 87) première participation.

Félicitation à cet homme et à son entourage, comme il dit je cite "c'est le travail de toute une équipe, d'une famille"

Patrick GOUNOUMAN 

ARTICLE FRANCE ANTILLES

Patrick Gounouman, leader de la Karujet amateurs : « Le plaisir avant tout »

Deux manches, deux victoires, c'est très bien parti pour vous...
Je suis moi-même très étonné. Une victoire, c'est aussi de la chance, alors j'espère qu'elle va rester avec moi. En matinée, mon père m'a dit de gérer, de ne pas trop prendre de risques. C'est ce que j'ai fait mais je me suis senti à l'aise. Je pouvais « envoyer » , alors j'ai un peu poussé.
Votre performance est pourtant une continuité dans le championnat de Guadeloupe que vous avez gagné...
C'est vrai, c'est la continuité du championnat. Mais pour le Karujet, Pascal, Cédric (son frère et son cousin, NDLR) et moi nous sommes bien préparés. Je pense que c'est grâce à ça que nous avons bien débuté cette course. La mer, c'est mon domaine de prédilection quand elle est ainsi formée. Quand elle est agitée, ce n'est pas mon fort, mais nous avons tout donné.
Pensez-vous déjà à la victoire finale ?
Non, pas pour l'instant. Je m'amuse d'abord, je prends les étapes les unes après les autres, sans me stresser. Ça va venir naturellement. Je veux juste me faire plaisir. J'ai une machine sortie des cartons il y a deux semaines, d'origine. J'espère que ma famille et moi allons bien profiter de cette manifestation. Je tiens à remercier MM. Paulin et Boucher pour cette compétition, ils nous font vivre une merveilleuse aventure. http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/sports/karujet-2010-jet-ski-guadeloupe/patrick-gounouman-leader-de-la-karujet-amateurs-le-plaisir-avant-tout-27-03-2010-72857.php
  Ici PASCAL GOUNOUMAN (89) 2ième Catégorie AMATEUR
Jean-Bruno Pastorello est devenu champion du monde

La huitième est la bonne. Après sept tentatives infructueuses, Jean-Bruno Pastorello est devenu champion du monde, hier après-midi à Viard. Son dauphin, Jean-Christophe Prayas, vient de Saint-Barth. Le Martiniquais Hugo Fidelin monte sur le podium. Le premier Guadeloupéen, Jean Meclot, est cinquième.

Il est tombé à genoux sur le sable noir de Viard. Les mains sur les yeux, en pleurs. Deux très longues minutes à attendre l'officialisation du résultat. L'officialisation de son titre de champion du monde. Parce que rien n'était, finalement, sûr. Ses quatre minutes d'avance au départ de la dernière manche, une boucle devant la plage de Viard hier en fin de journée, ont fondu comme un « sinobòl » au soleil. On le croyait malin comme un vieux loup de mer qu'il est pour avoir glisser sur les plus grandes compétitions depuis quinze ans. On le pensait à l'abri, au milieu de la flotte, gérant sa dernière sortie pour s'assurer la gagne. On le disait expert en la matière car évitant le show et le risque de casser qui va, souvent, avec. Mais non. Pastorello était à la rue. Il n'avançait plus. Problème de compresseur. Frayeur. Peur de tout perdre, là, comme un con devant 10 000 personnes massées sur la plage et le double derrière, dans le village. Peur de cramer le moteur, d'être à l'arrêt. On pensait le suspense tué en matinée quand il avait soulevé le poing en coupant la ligne de l'avant-dernière manche, celle où son équipier Alexandre Barret avait lâché prise (lire ci-contre). On a eu droit à un final plus fou que prévu. Où le « little big man » du jet ski n'a dû son succès qu'à une poignée de secondes. 37 exactement. Qui le séparent de Jean-Christophe Prayas après 7 heures 23 minutes et 600 km en pleine mer.
« Ma plus belle victoire »
« J'ai gagné ? C'est vrai ? Vous en êtes sûr ? » Il pensait avoir tout perdu. Il a tout gagné. Le titre. Celui derrière lequel il courait depuis six ans. Il a donc le droit de craquer, dans les bras de sa compagne. Une intimité volée par les flashes des photographes et les micros tendus. Puis quelques mots, noyés dans les larmes. De joie. « C'est fantastique, depuis le temps que je viens ici. Il ne me manquait plus que ce titre, ici, en Guadeloupe. On s'est donné les moyens et j'ai vraiment eu peur dans les dernières minutes de la course. »
Peur d'un Prayas revenu comme un boulet malgré une machine rendant beaucoup moins de puissance et avançant évidemment bien moins vite. Peur. D'où ce vertige non feint, cette chute de tension brutale. Comme une malédiction, Pastorello n'arrivait pas à s'imposer ici. Vainqueur d'une course tout aussi prestigieuse aux États-Unis l'an dernier, il ruminait de ne pouvoir soulever le trophée de la Karujet. Chose faite. « C'est ma plus belle victoire car c'est la plus belle course au monde! La plus difficile, la plus dure mentalement et physiquement. » Jean-Bruno Pastorello a vaincu la malchance qui le poursuivait. Le voici champion du monde, en Guadeloupe. Où il reviendra l'an prochain défendre son titre. « Bien sûr je reviendrai, lance-t-il. Avec une attention particulière pour les pilotes locaux qui ont vraiment progressé. Il y a deux ans encore, ils nous copiaient, aujourd'hui ils rivalisent réellement. » Preuve en est, la cinquième place de Jean Meclot, le benjamin de la flotte. Qui sait, à 17 ans, qu'il a tout son temps pour, un jour, devenir lui aussi champion du monde. À sa naissance, Jean-Bruno Pastorello faisait déjà du jet ski.
Glitter Graphics

Fairy Glitters

Actimonde
annuaire francophone Actimonde. Locations vacances Immeo Immobilier France vacances particuliers vacances Europe annonces vacances petites annonces gratuites
Annuaire Francophone

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web. publimaxi.com: affichez vos sites au maximum ! !

Annuaire Tout@L'oeil - Voltzenlogel.Net

Mon Page Rank - Annuaire

caraibes antilles caraibes antilles caraibes antilles DomTomFr GUADELOUPE Consultez le forum

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×